Accéder au contenu principal

La première victime des guerres

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est probablement après avoir lu ce tweet :

Le tweet dit : « Enfants syriens réfugiés au Liban parce qu’ils sont chrétiens. »

Bien sûr, nous sommes tous concernés par le sort de ces enfants. D’abord parce que — précisément — ce sont des enfants puis, parce qu’ils sont victimes d’une discrimination religieuse qui nous est insupportable et enfin parce que, disons les choses comme elles sont, ces gosses ont des gueules d’anges.

Ceci étant dit, je vous invite à vous poser une simple question : qu’est-ce qui vous amène à croire que ces gamins sont syriens, chrétiens, réfugiés et que cette photo a bien été prise au Liban ? Quelle est votre source ? Moi ? Me connaissez-vous seulement ? Suis-je une source digne de confiance ? Et quand bien même, qu’est-ce qui vous prouve que je n’ai pas moi-même été abusé par quelqu’un d’autre ?

Le moment est bien choisi pour vous présenter mes plus plates excuses : ce tweet est un fake.

Oh, oui, c’est un fake bénin. C’est enfants sont bien des réfugiés et des centaines de milliers de chrétiens syriens se sont effectivement réfugiés au Liban ces dernières semaines. Seulement, ces adorables gosses ne sont pas chrétiens mais musulmans et leurs familles n’ont pas fuit l’ISIS en Syrie mais des bouddhistes (oui, vous avez bien lu) en Birmanie. Cette photo a été prise par No_Direction_Home au Bangladesh, elle date de 2012 et ces gosses sont des rohingyas.

La première victime des guerres, c’est la vérité. Parce que, comme la plupart de mes followers sur Twitter, vous êtes sensible au sort des chrétiens irakiens et syriens, vous avez pris ce tweet pour argent comptant et peut-être même l’avez-vous relayé avant de lire ce texte. C’est ce qu’on appelle un biais de confirmation : vous vous sentez a priori proches de ces pauvres gens, vous détestez a priori les fanatiques de l’ISIS et donc, vous avez spontanément fait confiance à mon tweet. C’est aussi simple et terriblement efficace que ça.

J’écris « terriblement » parce qu’en l’occurrence, c’est un tout petit mensonge. Un mensonge qui ne prête pas à conséquence. Ces enfants sont bien des réfugiés et les chrétiens de Syries ont bien été obligés de fuir au Liban : je n’ai fait qu’illustrer un fait réel par une photo hors de son véritable contexte ; après tout, ces gamins pourraient tout à fait être syriens et chrétiens. Si j’écris « terriblement », c’est parce que ces jours-ci, le même genre de technique est utilisé massivement pour nous faire croire n’importe quoi.

Ça se passe absolument partout et, en particulier, sur les réseaux sociaux. Nous sommes littéralement bombardés de photos sorties de leur contexte, de faux comptes et d’informations biaisés quand elles ne sont pas purement et simplement mensongères.

Tenez par exemple, peut-être avez-vous vu cette vidéo dans laquelle les sous-titres nous affirment que les manifestants pro-palestiniens du 13 juillet à Paris ont crié « mort aux juifs » (vers 1’55) et « un juif, des juifs sont tous de terroristes » (vers 2’24). Écoutez bien : ce n’est pas « mort aux juifs » qu’ils disent mais « Hollande complice » ; ce n’est pas « un juif, des juifs sont tous de terroristes » qu’ils chantent mais « sionistes, fascistes, c’est vous les terroristes ». Propagande !

Une autre : cette vidéo supposée nous prouver que les incidents de la rue de la Roquette ont été provoqués par la Ligue de défense juive (LDJ). Avez-vous pris le temps de repérer ces évènements sur un plan de Paris ? Avez-vous essayé de croiser ces images avec les différents témoignages des deux bords ? Non ? Je l’ai fait et je puis vous assurer, sans aucun doute possible, que cette vidéo ne démontre absolument rien et notamment pas que la LDJ ait quoi que ce soit à se reprocher. Propagande !

Entendez-moi bien : que les manifestations « pro-Gaza » soient, au même titre que les « Manifs pour tous », des auberges espagnoles qui charrient avec elles leur lot d’excités qui ne rêvent que de « casser du juif » ne fait aucun doute dans mon esprit. De la même manière, je n’ai aucune sympathie pour la LDJ et je suis même assez convaincu qu’un certain nombre d’entre eux ont sciemment provoqué des pro-palestiniens ; mettant par la même occasion des membres de leur propre communauté en danger. Le fait est que ces vidéos qui ont fait trois fois le tour du web francophone ne prouvent rien : elles sont sorties de leur contexte et manifestement exploitées afin de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

C’est la propagande de notre temps et il va falloir nous y habituer, développer des réflexes pour la neutraliser. Vérifiez tout, sélectionnez vos sources, croisez les informations, abstenez-vous au moindre doute et méfiez-vous comme de la peste du biais de confirmation.

---
PS : Exemple concret (juste pour rire) :

Depuis quelques jours, toute la fachosphère prend un malin plaisir à retwetter ceci :

Sauf que voilà, cette photo n’a pas été prise à Créteil. Elle n’a d’ailleurs même pas été prise en France mais à Abidjan (même si, manifestement, les participants ne sont pas tout à fait d’accord sur le quartier).

Dépêchez-vous pour assister à cette énième séance d’auto-ridiculisation publique, ils sont déjà en train d’effacer les traces (en en oubliant la moitié).

(Accessoirement, la piscine du lac de Créteil, ça ressemble plutôt à ça.)

Commentaires

  1. Le problème, c'est que la plupart des gens prennent pour argent comptant ce qu'ils lisent, voient, ou entendent dans les médias, ce qui se limite le plus souvent aux grands médias. L'esprit critique n'est pas enseigné, les français ne l'ont pas.

    RépondreSupprimer
  2. """La 1re victime des guerres = la vérité .. parce que VOUS êtes sensibles à .. VOUS avez pris pour argent comptant .. VOUS vous sentez proches .. VOUS détestez a priori .. DONC vous avez spontanément confiance .. C'est aussi simple que ça .. ENTENDEZ-MOI bien : que "pro-Gaza" et "manifs-pour-tous" charrient mêmes lots d'excités ne rêvant que de "casser du juif" ne fait aucun doute dans mon esprit .. Vérifiez, Croisez les infos, Abstenez-vous de .. Méfiez-vous de .."
    Et le commentaire "LES GENS prennent pour argent comptant ce qu'ils lisent/entendent .. l'esprit critique LES FRANCAIS ne l'ont pas .."
    Faisons comme si votre leçon n'était rien d'autre que ce qu'elle a l'air d'être.
    1) Nous nous ne comprenons rien à rien, vous comprenez absolument tout, et la distance notre bêtise <=> votre science est si grande que vous pensez devoir nous expliquer par a + b + images, à nous (gens de France sans esprit critique parce que ce n'est pas enseigné) LA vérité. Si cela peut vous faire plaisir ..
    2) je note quand même au passage que vous nous "propagandez" sans sourciller que les gens de la manif pour tous ne rêveraient que de casser du juif, comme les pro-gaza.
    Ne vous en faites pas tant pour nous : nous croisons les informations, c'est même pour cela que la majorité d'entre nous avons pris le parti de l'abstention active renvoyant dos à dos tous les biaiseurs, ceux qui confirment comme ceux qui informent/infirment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Geneviève,
      Vous surinterprétez mon propos. Typiquement, j'ai un bon paquet de copains qui ont fait toutes les "manifs pour tous".

      Supprimer
    2. Guillaume,
      Je reconnais être dans la nécessité, quand je commente, de traduire le plus efficacement possible ma pensée en faisant le plus court possible et qu'ainsi souvent je radicalise mes propos.
      Votre article m'a intéressée par sa pertinence sur les images qui mentent, mais j'ai été rebutée par le côté "leçon à l'usage des non-comprenant de la politique" que JE supporte de moins en moins. Si je suis allée trop loin veuillez m'en excuser.

      Supprimer
    3. Un dernier tour et je vous laisse : à la relecture de votre article il semble qu'il y a pas mal d'impératifs ("VOUS, là, rompez ! Hugh ! J'ai dit !"). Et je n'avais pas vu non plus que vous annonciez la couleur avec "Ordre spontané". De là à nous donner des ordres spontanément ..
      Bonne journée.

      Supprimer
    4. J'ai écrit ce papier parce que, toute la journée, je vois défiler cette propagande sur mon fil Twitter, sur Facebook et jusque dans ma boîte de réception. Je ne donne aucun ordre, juste un conseil aux hommes et aux femmes de bonne volonté mais qui n'ont pas encore intégré comment fonctionne Internet. Rien de plus, rien de moins.

      Supprimer
  3. Immonde,abjecte...
    Je n'ai pas assez de mots pour qualifier ces quelques lignes:
    "Depuis quelques jours, toute la FACHOSPHERE prend un malin plaisir à retwetter ceci"
    Vous comparez donc (et confondez) le pauvre type certes inculte,ignare et victime de propagande politicienne au régime mussolinien,nazi,de vichy et franquiste???
    Mais cette perception des choses,totalitaire et sans aucune subtilité de discernement, ne devrait elle pas aussi être assimilée a du fascisme?
    Beurrrk!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce qui vous choque ? Que je dise que Renaud Camus et "Jeune Athéna" sont des fascistes ? Ils se définissent eux-même comme ça.

      Supprimer
  4. Ce qui me choque c'est que,justement,vous ne nommez pas Renaud Camus ou "Jeune Athéna" dans votre article,
    Vous n'utilisez pas le mots "fascisme" mais celui de "Fachosphère" dont le sens est fortement assimilable a "un ensemble,une généralité,une sommes de personnes toutes plus fascistes les unes que les autres".
    Autrement dit,le bon moralisateur que vous êtes use de la même techniques que celle utilisée par ceux qu'il prétend combattre: Faire des généralités

    RépondreSupprimer
  5. La "désinformation" est partout mais surtout sur les chaînes d'information continue. Leur logiciel est repris du nourrissement en enclos des boeufs du Michigan par aspersion de maïs transgénique ! Le niveau des journalistes conviés à cette fabrication est atterrant.
    Mais ce qui est plus atterrant est la naïveté des consommateurs d'opinions à qui on ne montre même plus les vessies ; on ne fait que leur en parler et leur en donner la couleur ! L'affaire de Gaza est exemplaire.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Brandolini’s law

Over the last few weeks, this picture has been circulating on the Internet. According to RationalWiki, that sentence must be attributed to Alberto Brandolini, an Italian independent software development consultant [1]. I’ve checked with Alberto and, unless someone else claims paternity of this absolutely brilliant statement, it seems that he actually is the original author. Here is what seems to be the very first appearance of what must, from now on, be known as the Brandolini’s law (or, as Alberto suggests, the Bullshit Asymmetry Principle):The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.— ziobrando (@ziobrando) 11 Janvier 2013To be sure, a number of people have made similar statements. Ironically, it seems that the “a lie can travel halfway around the world while the truth is still putting on its shoes” quote isn’t from Mark Twain but a slightly modified version of Charles Spurgeon’s “a lie will go round the w…

Le prix des sardines quand les pêcheurs ont des téléphones

Soit deux petits villages de pêcheurs de sardines du sud de l’Inde. Chaque nuit, les pêcheurs de chaque bourg partent jeter leurs filets en mer et, le matin venu, ils vendent leurs prises sur la plage à la population de leurs villages respectifs. Parce qu’ils sont relativement distants l’un de l’autre et ne disposent pas de moyens de communication rapide, nos villages vivent en autarcie. C’est-à-dire que leurs habitants n’achètent de sardines qu’aux pêcheurs de leur propre village qui, symétriquement, n’en vendent à personne d’autre qu’à leurs concitoyens.Dans l’état actuel des choses, donc, la ration quotidienne de protéines des habitants de nos villages dépend exclusivement de leurs pêcheurs respectifs. Si la pêche est fructueuse, il est probable que les sardines seront bradées au marché du matin et il n’est pas impossible que les pêcheurs se retrouvent même avec des invendus — c’est-à-dire des poissons bons à jeter. Si, au contraire, la pêche de la nuit a été mauvaise, vous pouvez …

Le paradoxe des oignons

Cette fois-ci, c’est l’inénarrable Paul Jorion qui s’y colle dans un article publié le 26 septembre 2013 sur challenges.fr : « il faut, nous assène l’histrion médiatique, supprimer la spéculation. »Nous-y revoilà. C’est une antique tradition. Déjà, sous l’Ancien Régime, on avait coutume de faire porter le chapeau des aléas climatiques et des politiques imbéciles aux accapareurs ; aujourd’hui, force est de constater que rien n’a changé et qu’on trouve toujours, à la barre du tribunal révolutionnaire, un accusateur public prêt à dénoncer les méfaits des spéculateurs. Si les prix montent, qu’on les pende ; si les prix baissent, qu’on promène leur tête au bout d’une pique ! Au royaume du mensonge, la dénonciation de l’ennemi du peuple tient toujours lieu de pensée.Plutôt que de rentrer dans un débat théorique, je vous propose une approche purement expérimentale, une vérification empirique qui, si elle ne satisfait sans doute pas les conditions requises sur une paillasse – c’est le lot com…