The Fight of the Century, deuxième round

Keynes vs. Hayek, le deuxième clip de John Papola & Russ Roberts est disponible (le premier est ici). Juste brillant.



Notez la présence du Bear Nanke dans la salle :)

Via la source : Café Hayek

---
Addendum:
Texte intégral chez Damien Theillier.

4 commentaires:

  1. hayexplosive... of course...

    mais le monde, heureusment ne tinet ps qu'au vues étroites de pauvres produits intello d'une société étriquée sur ses névroses...

    allez un peu de bonheur simple :

    http://www.ainmaternage.com/2011/lallaitement-dans-les-terres-de-gengis-khan/#more-420

    parce que la vie n'a pas besoin d'ordre, juste d'amour et simplicité...

    C'est plus simple que de vouloir faire tourner l'hélice est tentant de reproduire ses remous...

    Aaaahhhh

    RépondreSupprimer
  2. Excellent ! Merci de l'avoir fait passer

    RépondreSupprimer
  3. Mon pauvre garçon... tes croyances égoistes puent la mort ! aucune idée de ce qu'ets le bien commun alors que tes poumons qui respirent l'air gratuit et à tout le monde te font vivre...
    Mon pauvre garçon, c'est sur que tu publieras pas ce message, mais au moins tu l'auras lu...
    Tes idées puent la mort des femmes et des bébés, du chili à l'irak, puent la misère te la corruption de l'angleterre de thatcher à la russie livrée aux voyous egoistes en lequels tu veux croire...
    Tu rêves dss esclaves sexuelles mais tu n'es même pas capable d'honorer celle qui t'aime, tu ne sais peut être même pas ce que c'est que d'aimer, ta tête au bout d'une pique ? Même pas ! Ce serait te faire un cadeau que d'interrompre le chemin de ta prise de consience de ta propre misère intime qui se cache tant de chose por qui pour quoi pour se croire être ? Pffouh... Mais mon pauvre garçon, tu ne sais même pas ce que c'est qu'aimer, sinon tu serais curieux, du monde, de l'histoire et des hommes et des femmes pourtan prêts à se donner, mais tu sais pas ce que c'est que donner, c'est pour ça qu'elle s'en vont et ton pognon n'y peut rien...
    Puisses tu vivre longtemps dans ta misère a te gaver d'une intelligence vide, puisses tu crever bien seul le plus tard possible, seul, minable egoiste fantasmeur et velleitaire à quatre sous, comme ton père...allez vas, souffres bien fort au fond de tes théories qui crient les bébés à l'uranium appauvri et la mafia russe la liberté du marché comme tu dis toi, friedman et hayek finaciers du nazisme... profites de ta pauvre vie minable qui sait pas faire jouir une femme même pas, ! ne crevss pas tout de suite savoure ta misère pauvre con !

    RépondreSupprimer
  4. mazarine pingeot,
    Il y a deux manières d’envisager le débat d’idées. La première consiste à expliquer ses positions et avancer des arguments ; la seconde consiste à insulter, procéder par attaques ad hominem , par procès d’intention et autres arguments malhonnêtes et fallacieux (Hayek, financier du nazisme ?).
    Vous avez pensé que je filtrerais votre commentaire ? Je ne l’ai pas fait, je ne l’ai jamais fait. Ce procédé est votre procédé, pas le miens.
    Quant à mes idées ; vous ne les connaissez pas, vous ne les comprenez pas et votre jugement « moral » n’est fondé sur rien d’autre que votre ignorance.

    RépondreSupprimer

Querying FRED from R

FRED is an amazingly useful website provided by the Federal Reserve Bank of St. Louis compiling over 500k time series from 87 different sou...